Les formations de Arts et Métiers Sciences et Technologies Classement par spécialité

En 2024, Arts et Métiers Sciences et Technologies a 3 programmes classés dans 3 spécialités différentes au niveau national

Classement national

Ecoles d'Ingénieurs Généralistes - Post-Prépa

Dans le Classement Ecoles d'Ingénieurs Généralistes - Post-Prépa, Arts et Métiers Sciences et Technologies est classé avec le(s) programme(s) suivant(s) :
5
Arts et Métiers Sciences et Technologies Programme Grande École (Ingénieur Arts et Métiers ParisTech) Voir la fiche

Ecoles d'Ingénieurs spécialisées en Aéronautique, Mécanique & Automobile - Post-prépa

Dans le Classement Ecoles d'Ingénieurs spécialisées en Aéronautique, Mécanique & Automobile - Post-prépa, Arts et Métiers Sciences et Technologies est classé avec le(s) programme(s) suivant(s) :
6
Arts et Métiers Sciences et Technologies Ingénieur spécialité mécanique en partenariat avec les ITII d'Aquitaine, Champagne-Ardenne et de PACA Voir la fiche

Ecoles d'Ingénieurs spécialisées en BTP & Génie Civil - Post-prépa

Dans le Classement Ecoles d'Ingénieurs spécialisées en BTP & Génie Civil - Post-prépa, Arts et Métiers Sciences et Technologies est classé avec le(s) programme(s) suivant(s) :
7
Arts et Métiers Sciences et Technologies Ingénieur, spécialité Travaux Publics en partenariat avec l'AFITP-PACA Voir la fiche

Actualités

Publication le 21/02/2024 | MAJ le 21/02/2024

TBS Education révèle son nouveau projet de campus à Quint-Fonsegrives, près de Toulouse, avec un focus sur l'expansion et l'amélioration des infrastructures pour les programmes Grande École et mastères spécialisés.

Publication le 21/02/2024 | MAJ le 21/02/2024

Dès la rentrée 2024, le Cesi étend son offre de formation en Bourgogne-Franche-Comté avec un bachelor dédié à l'intelligence artificielle dans le domaine de la santé.

Publication le 20/02/2024 | MAJ le 20/02/2024

Avec l'évolution des voies d'accès à ces cursus, découvrez les licences (LAS) et bachelors santé qui captivent le plus les candidats sur Parcoursup.

Présentation de Arts et Métiers Sciences et Technologies

Arts et Métiers Sciences et Technologie classement de ses licences: L'école


L’École des hautes études commerciales de Paris, aussi appelée HEC, HEC Paris, et HEC School of Management) est une école de commerce reconnue par l’État créée en 1881. Elle est gérée et financée par la chambre de commerce et d'industrie de région Paris - Île-de-France (CCI Paris-Ile-de-France). L’école a été historiquement située au coeur de Paris pendant de longues années, mais doit déménager en 1964 dans un nouveau campus de Jouy-en-Josas pour accueillir tous ses étudiants de niveau bachelor et master.

HEC propose notamment des formations au management et à l'entrepreneuriat. Elles sont accessibles par des concours sélectionnant des étudiants de classes préparatoires économiques et commerciales (appelé cursus « Grande école ») et débouchent sur un diplôme de maîtrise universitaire en sciences, mastère spécialisé, maîtrise en administration des affaires (MBA), doctorat et formations professionnelles certifiante (CESA).

En 2008, HEC Paris rejoint ParisTech et l'université Paris-Saclay en tant que « membre fondateur » du futur pôle de compétitivité technologique Paris-Saclay, qui doit rassembler 25 % de la recherche publique française et 350 000 emplois à l'horizon 2020.
L'école fait également partie du réseau des écoles supérieures de commerce (ESC) de la CCI Paris Île-de-France avec l'ESSEC et l'ESCP Business School, formant le groupe des "trois parisiennes". HEC fait partie des meilleurs écoles de commerce françaises mais également mondiales et est distinguée chaque année dans les meilleurs classements. L’école compte plus de 55 000 alumnis (anciens élèves de bachelor ou de master) partout dans le monde et à tous les types de postes.

Arts et Métiers Sciences et Technologie est présente dans le Classement Eduniversal.

Arts et Métiers Sciences et Technologie classement de ses licences: L'école


Depuis sa création en 1780, l’école des Arts et Métiers s’attache à répondre aux défis industriels et aux enjeux sociétaux, en constante évolution. Sa première mission ? Former des ingénieurs spécialistes des technologies durables : des ingénieurs capables de concevoir des produits et systèmes respectueux de l’environnement, mais aussi de contrôler une organisation industrielle en maîtrisant les risques et les coûts.

Arts et Métiers ParisTech était initialement une école d'ingénieurs recrutant deux ans après le baccalauréat et délivrant un diplôme dit « bac + 5 », assurant ainsi une formation en licence et master . Depuis maintenant plusieurs décennies, elle développe de nouveaux cursus, en apprentissage, de formation initiale et de formation continue, du niveau « bac + 3 » (niveau licence) jusqu'aux plus hauts niveaux universitaires français (doctorats et écoles doctorales).

En première année de licence, chaque étudiant fait un stage exécutant de quatre semaines pour découvrir le monde de l’entreprise. En fin de deuxième année, son stage assistant-ingénieur de treize semaines le met en situation réelle, à un poste d’ingénieur. Enfin, au cours du second semestre de la troisième année, le stage de fin d'études de six mois (anciennement projet de fin d'étude, se déroulant désormais obligatoirement au sein d'une entreprise) clôt le cursus.

Vingt-quatre spécialités de licences et masters recherche sont disponibles, dont une réalisée en partenariat avec des établissements de ParisTech, et deux avec d'autres établissements français. Certains de ces masters recherche sont enseignés exclusivement en anglais. L’organisation d'Arts et Métiers ParisTech repose sur ses centres d’enseignement et de recherche (CER) campus provinciaux, organisés en réseau coordonné par la direction générale. 

Arts et Métiers Sciences et Technologie est présente dans le Classement Eduniversal.

Arts et Métiers Sciences et Technologie classement de ses licences: L'école


L’École des hautes études commerciales de Paris, aussi appelée HEC, HEC Paris, et HEC School of Management) est une école de commerce reconnue par l’État créée en 1881. Elle est gérée et financée par la chambre de commerce et d'industrie de région Paris - Île-de-France (CCI Paris-Ile-de-France). L’école a été historiquement située au coeur de Paris pendant de longues années, mais doit déménager en 1964 dans un nouveau campus de Jouy-en-Josas pour accueillir tous ses étudiants de niveau bachelor et master.

HEC propose notamment des formations au management et à l'entrepreneuriat. Elles sont accessibles par des concours sélectionnant des étudiants de classes préparatoires économiques et commerciales (appelé cursus « Grande école ») et débouchent sur un diplôme de maîtrise universitaire en sciences, mastère spécialisé, maîtrise en administration des affaires (MBA), doctorat et formations professionnelles certifiante (CESA).

En 2008, HEC Paris rejoint ParisTech et l'université Paris-Saclay en tant que « membre fondateur » du futur pôle de compétitivité technologique Paris-Saclay, qui doit rassembler 25 % de la recherche publique française et 350 000 emplois à l'horizon 2020.
L'école fait également partie du réseau des écoles supérieures de commerce (ESC) de la CCI Paris Île-de-France avec l'ESSEC et l'ESCP Business School, formant le groupe des "trois parisiennes". HEC fait partie des meilleurs écoles de commerce françaises mais également mondiales et est distinguée chaque année dans les meilleurs classements. L’école compte plus de 55 000 alumnis (anciens élèves de bachelor ou de master) partout dans le monde et à tous les types de postes.

Arts et Métiers Sciences et Technologie est présente dans le Classement Eduniversal.

Arts et Métiers Sciences et Technologie classement de ses licences: L'école


Depuis sa création en 1780, l’école des Arts et Métiers s’attache à répondre aux défis industriels et aux enjeux sociétaux, en constante évolution. Sa première mission ? Former des ingénieurs spécialistes des technologies durables : des ingénieurs capables de concevoir des produits et systèmes respectueux de l’environnement, mais aussi de contrôler une organisation industrielle en maîtrisant les risques et les coûts.

Arts et Métiers ParisTech était initialement une école d'ingénieurs recrutant deux ans après le baccalauréat et délivrant un diplôme dit « bac + 5 », assurant ainsi une formation en licence et master . Depuis maintenant plusieurs décennies, elle développe de nouveaux cursus, en apprentissage, de formation initiale et de formation continue, du niveau « bac + 3 » (niveau licence) jusqu'aux plus hauts niveaux universitaires français (doctorats et écoles doctorales).

En première année de licence, chaque étudiant fait un stage exécutant de quatre semaines pour découvrir le monde de l’entreprise. En fin de deuxième année, son stage assistant-ingénieur de treize semaines le met en situation réelle, à un poste d’ingénieur. Enfin, au cours du second semestre de la troisième année, le stage de fin d'études de six mois (anciennement projet de fin d'étude, se déroulant désormais obligatoirement au sein d'une entreprise) clôt le cursus.

Vingt-quatre spécialités de licences et masters recherche sont disponibles, dont une réalisée en partenariat avec des établissements de ParisTech, et deux avec d'autres établissements français. Certains de ces masters recherche sont enseignés exclusivement en anglais. L’organisation d'Arts et Métiers ParisTech repose sur ses centres d’enseignement et de recherche (CER) campus provinciaux, organisés en réseau coordonné par la direction générale. 

Arts et Métiers Sciences et Technologie est présente dans le Classement Eduniversal.

Arts et Métiers Sciences et Technologie classement de ses licences: Son campus


En 1964, le général de Gaulle inaugure le campus d’HEC qui a décidé de quitter la capitale pour installer ses étudiants de bachelor et de master au sein des 130 hectares du parc du château de Jouy-en-Josas. Ce campus est devenu depuis une véritable « petite ville » qui abrite pas moins de 4 000 étudiants, près de 100 nationalités et plus de 110 enseignants-chercheurs.

Le campus, qui était un peu isolé de la capitale à ses débuts, bénéficie en 1972 de la construction d’une voie rapide qui relie la ville des Yvelines à Paris, puis en 1981, d’une nouvelle ligne de transport reliant la gare jovacienne, à proximité du campus, à la ligne du RER C.

Les évolutions technologiques ont ponctué depuis 50 ans l’agrandissement du campus de Jouy-en-Josas, depuis les premières télévisions - en noir et blanc - des années 1960, jusqu'à la création en 2010 d’une vidéothèque conservant les contenus audiovisuels de l’école. D’ambition internationale, l'école se dote dès 1970 de laboratoires de langues, aujourd’hui très répandus dans le milieu universitaire, et, en 1968, de son premier centre de calcul, avec un puissant ordinateur IBM 360.

Les élèves de bachelor et de master bénéficient d’une vie étudiante riche en activités et en club sur le campus. On trouve à HEC des clubs sportifs, culturels, politiques, des associations de défense de l'environnement et des droits humains. De nombreux événements sont organisés pour rassembler l'ensemble de la communauté étudiante, tous programmes confondus. Ils permettent de concrétiser à la fois la diversité et l’unité de la "communauté HEC".

Grâce à la qualité de ses campus, Arts et Métiers Sciences et Technologie a toute sa place dans le classement Eduniversal.

Arts et Métiers Sciences et Technologie classement de ses licences: Son campus


Les centres d’enseignement et de recherche sont situés dans les bâtiments construits aux XIXe et XXe siècles à Aix-en-Provence, Angers, Châlons-en-Champagne, Cluny, Lille, et Paris, ou plus récemment à Bordeaux-Talence et Metz. Trois Instituts, à Bastia, Chalon-sur-SaôneS et Chambéry complètent ce dispositif. Les campus sont très internationaux : l’école a engagé depuis plusieurs années une importante politique internationale et a conclu pour cela plus de 190 partenariats avec des institutions étrangères. Parmi ses parcours d'études, on trouve plusieurs cursus intégrés bi-diplômants, licence et master, internationaux : franco-allemand, franco-américain, franco-hispano-portugais, franco-chinois ou encore franco-brésilien. Chaque cursus international est rattaché à un campus particulier, celui de Paris accueille par exemple le franco-brésilien. 

La vie étudiante à Arts et Métiers ParisTech comprend de multiples associations accessibles aux élèves de licence et master, qu’il s’agisse d’action humanitaire, d’entrepreneuriat, d’activités culturelles, sportives et festives ou encore de coutumes folkloriques. Elle prend place à l'intérieur de chacun des centres d'enseignement, où sont présentes les associations d'élèves locales, mais se déroule également sur le plan national, avec l'Union des élèves qui coordonne les événements nationaux tels que le forum Arts et Métiers, les manifestations sportives de l'Union Athlétique Intergadzarts, Skiozarts, etc.

La plupart des étudiants de licence et master logent dans des résidences intégrées aux campus ou situées à proximité, dotées du statut de résidence universitaire, mais largement financées par l'association des anciens élèves afin de permettre à tous les élèves de se loger facilement et à moindre coût. La plupart des campus hébergent un restaurant universitaire et les infrastructures communautaires classiques (bibliothèque, terrains sportifs et gymnase, foyer des élèves...). 

Grâce à la qualité de ses campus, Arts et Métiers Sciences et Technologie a toute sa place dans le classement Eduniversal.

Arts et Métiers Sciences et Technologie classement de ses licences: Son histoire


Sous l'impulsion de Gustave Roy, président de la Chambre de Commerce, HEC ouvre ses portes en 1881, dans le 17ème arrondissement de Paris. L'admission s'y fait sur examen, les études durent deux ans, et se terminent avec un diplôme ou un certificat d'études. L'école ambitionne alors d'être pour le commerce ce que l'École centrale est pour l'industrie, afin de permettre une meilleure reconnaissance de l’économie.

Dans les années 1950, l’école évolue rapidement et se tourne vers des méthodes inspirées des business schools américaines. En 1964, l’école choisit de déménager sur un campus plus grand, à Jouy-en-Josas, pour accueillir le nombre croissant d’étudiants de niveau bachelor et master.

Le déménagement facilite la création de nombreuses formations complémentaires. En 1970 et 1980 l’école s'internationalise et met l'accent sur la recherche : en 1973 sont créés des partenariats avec la New York University et la London School of Economics. Des accords sont également signés avec des écoles étrangères comme l'ESADE de Barcelone, l'Université Bocconi de Milan ou McGill à Montréal. Les accréditations AMBA, Equis et AACSB soulignent ces progrès dans les années 1990-2000.
Les liens avec les entreprises se renforcent et engendrent une plus grande spécialisation. À la suite de l'explosion de la City, de plus en plus d'étudiants de bachelor et master partent en Angleterre et, plus généralement, à l'étranger. L'école développe les chaires financées par des entreprises pour multiplier les liens avec ces dernières. La fondation HEC, créée en 1972, a pour but spécifique de développer ces liens et le financement de l'école par les entreprises.

Forte de cette richesse, Arts et Métiers Sciences et Technologie, est présente dans le classement Eduniversal.

Arts et Métiers Sciences et Technologie classement de ses licences: Son histoire


L'école est née en 1780 à Liancourt dans l’Oise, par la volonté du duc François de La Rochefoucauld-Liancourt qui souhaitait éduquer les pupilles de son régiment de cavalerie, devenu plus tard le 11e dragons. L'école connaît de nombreux changements de dénominations : école royale, impériale puis nationale supérieure, École nationale supérieure d'arts et métiers pour finir avec Arts et Métiers ParisTech. Elle change également de statuts (militaire puis civile) à travers les siècles, principalement à cause de la succession des régimes politiques. Les prérogatives de l'école évoluent vers une formation technique et scientifique. 

Le premier diplôme d'ingénieur des Arts et Métiers est délivré en 1807. Au fil des années, de nouveaux centres sont créés, répartis à travers la France, pour répondre aux besoins du monde industriel durant les XIXe et XXe siècles. Le développement de l'école se poursuit jusqu'à atteindre 8 centres en 1996 avec la construction du site de Metz. 

L'aube du XXIe siècle est synonyme pour l'école d'ouverture internationale, de diversification et de promotion de la recherche avec la construction de 3 instituts. En 1991, l'École nationale supérieure des arts et métiers créer avec neuf autres écoles d’ingénieurs ce qui est devenu le ParisTech, un Établissement public de coopération scientifique réunissant douze grandes écoles. On y trouve notamment l’École polytechnique, l’École des Ponts ParisTech, Mines ParisTech, l’ESPCI ParisTech, AgroParisTech ou HEC. Aujourd’hui, les Arts et Métiers forment plus de 3 500 élèves-ingénieurs de niveau master et licence par an, répartis dans plus de 20 spécialités de licences et masters recherche et plus de 20 Mastères Spécialisés.

Forte de cette richesse, Arts et Métiers Sciences et Technologie, est présente dans le classement Eduniversal.

Arts et Métiers Sciences et Technologie classement de ses licences: Ses campus


En 1964, le général de Gaulle inaugure le campus d’HEC qui a décidé de quitter la capitale pour installer ses étudiants de bachelor et de master au sein des 130 hectares du parc du château de Jouy-en-Josas. Ce campus est devenu depuis une véritable « petite ville » qui abrite pas moins de 4 000 étudiants, près de 100 nationalités et plus de 110 enseignants-chercheurs.

Le campus, qui était un peu isolé de la capitale à ses débuts, bénéficie en 1972 de la construction d’une voie rapide qui relie la ville des Yvelines à Paris, puis en 1981, d’une nouvelle ligne de transport reliant la gare jovacienne, à proximité du campus, à la ligne du RER C.

Les évolutions technologiques ont ponctué depuis 50 ans l’agrandissement du campus de Jouy-en-Josas, depuis les premières télévisions - en noir et blanc - des années 1960, jusqu'à la création en 2010 d’une vidéothèque conservant les contenus audiovisuels de l’école. D’ambition internationale, l'école se dote dès 1970 de laboratoires de langues, aujourd’hui très répandus dans le milieu universitaire, et, en 1968, de son premier centre de calcul, avec un puissant ordinateur IBM 360.

Les élèves de bachelor et de master bénéficient d’une vie étudiante riche en activités et en club sur le campus. On trouve à HEC des clubs sportifs, culturels, politiques, des associations de défense de l'environnement et des droits humains. De nombreux événements sont organisés pour rassembler l'ensemble de la communauté étudiante, tous programmes confondus. Ils permettent de concrétiser à la fois la diversité et l’unité de la "communauté HEC".

Grâce à la qualité de ses campus, Arts et Métiers Sciences et Technologie a toute sa place dans le classement Eduniversal.

Arts et Métiers Sciences et Technologie classement de ses licences: Ses campus


Les centres d’enseignement et de recherche sont situés dans les bâtiments construits aux XIXe et XXe siècles à Aix-en-Provence, Angers, Châlons-en-Champagne, Cluny, Lille, et Paris, ou plus récemment à Bordeaux-Talence et Metz. Trois Instituts, à Bastia, Chalon-sur-SaôneS et Chambéry complètent ce dispositif. Les campus sont très internationaux : l’école a engagé depuis plusieurs années une importante politique internationale et a conclu pour cela plus de 190 partenariats avec des institutions étrangères. Parmi ses parcours d'études, on trouve plusieurs cursus intégrés bi-diplômants, licence et master, internationaux : franco-allemand, franco-américain, franco-hispano-portugais, franco-chinois ou encore franco-brésilien. Chaque cursus international est rattaché à un campus particulier, celui de Paris accueille par exemple le franco-brésilien. 

La vie étudiante à Arts et Métiers ParisTech comprend de multiples associations accessibles aux élèves de licence et master, qu’il s’agisse d’action humanitaire, d’entrepreneuriat, d’activités culturelles, sportives et festives ou encore de coutumes folkloriques. Elle prend place à l'intérieur de chacun des centres d'enseignement, où sont présentes les associations d'élèves locales, mais se déroule également sur le plan national, avec l'Union des élèves qui coordonne les événements nationaux tels que le forum Arts et Métiers, les manifestations sportives de l'Union Athlétique Intergadzarts, Skiozarts, etc.

La plupart des étudiants de licence et master logent dans des résidences intégrées aux campus ou situées à proximité, dotées du statut de résidence universitaire, mais largement financées par l'association des anciens élèves afin de permettre à tous les élèves de se loger facilement et à moindre coût. La plupart des campus hébergent un restaurant universitaire et les infrastructures communautaires classiques (bibliothèque, terrains sportifs et gymnase, foyer des élèves...). 

Grâce à la qualité de ses campus, Arts et Métiers Sciences et Technologie a toute sa place dans le classement Eduniversal.

Arts et Métiers Sciences et Technologie classement de ses licences: Son histoire


Sous l'impulsion de Gustave Roy, président de la Chambre de Commerce, HEC ouvre ses portes en 1881, dans le 17ème arrondissement de Paris. L'admission s'y fait sur examen, les études durent deux ans, et se terminent avec un diplôme ou un certificat d'études. L'école ambitionne alors d'être pour le commerce ce que l'École centrale est pour l'industrie, afin de permettre une meilleure reconnaissance de l’économie.

Dans les années 1950, l’école évolue rapidement et se tourne vers des méthodes inspirées des business schools américaines. En 1964, l’école choisit de déménager sur un campus plus grand, à Jouy-en-Josas, pour accueillir le nombre croissant d’étudiants de niveau bachelor et master.

Le déménagement facilite la création de nombreuses formations complémentaires. En 1970 et 1980 l’école s'internationalise et met l'accent sur la recherche : en 1973 sont créés des partenariats avec la New York University et la London School of Economics. Des accords sont également signés avec des écoles étrangères comme l'ESADE de Barcelone, l'Université Bocconi de Milan ou McGill à Montréal. Les accréditations AMBA, Equis et AACSB soulignent ces progrès dans les années 1990-2000.
Les liens avec les entreprises se renforcent et engendrent une plus grande spécialisation. À la suite de l'explosion de la City, de plus en plus d'étudiants de bachelor et master partent en Angleterre et, plus généralement, à l'étranger. L'école développe les chaires financées par des entreprises pour multiplier les liens avec ces dernières. La fondation HEC, créée en 1972, a pour but spécifique de développer ces liens et le financement de l'école par les entreprises.

Forte de cette richesse,Arts et Métiers Sciences et Technologie, est présente dans le classement Eduniversal.

Arts et Métiers Sciences et Technologie classement de ses licences: Son histoire


L'école est née en 1780 à Liancourt dans l’Oise, par la volonté du duc François de La Rochefoucauld-Liancourt qui souhaitait éduquer les pupilles de son régiment de cavalerie, devenu plus tard le 11e dragons. L'école connaît de nombreux changements de dénominations : école royale, impériale puis nationale supérieure, École nationale supérieure d'arts et métiers pour finir avec Arts et Métiers ParisTech. Elle change également de statuts (militaire puis civile) à travers les siècles, principalement à cause de la succession des régimes politiques. Les prérogatives de l'école évoluent vers une formation technique et scientifique. 

Le premier diplôme d'ingénieur des Arts et Métiers est délivré en 1807. Au fil des années, de nouveaux centres sont créés, répartis à travers la France, pour répondre aux besoins du monde industriel durant les XIXe et XXe siècles. Le développement de l'école se poursuit jusqu'à atteindre 8 centres en 1996 avec la construction du site de Metz. 

L'aube du XXIe siècle est synonyme pour l'école d'ouverture internationale, de diversification et de promotion de la recherche avec la construction de 3 instituts. En 1991, l'École nationale supérieure des arts et métiers créer avec neuf autres écoles d’ingénieurs ce qui est devenu le ParisTech, un Établissement public de coopération scientifique réunissant douze grandes écoles. On y trouve notamment l’École polytechnique, l’École des Ponts ParisTech, Mines ParisTech, l’ESPCI ParisTech, AgroParisTech ou HEC. Aujourd’hui, les Arts et Métiers forment plus de 3 500 élèves-ingénieurs de niveau master et licence par an, répartis dans plus de 20 spécialités de licences et masters recherche et plus de 20 Mastères Spécialisés.

Forte de cette richesse,Arts et Métiers Sciences et Technologie, est présente dans le classement Eduniversal.

Plus d'informations sur le classement de Arts et Métiers Sciences et Technologies en général

StudiesAdvisor.net fort de ses 10e de milliers d’avis d'étudiants depuis 2018 et grâce à un algorithme intelligent qui récupère d’autres avis et notation sur des sites web renommés a établi en 2022 son premier classement des écoles. Ce classement peut être appréhendé entre autres comme un baromètre de l’E-réputation des établissements d’enseignement supérieur.

Consultez le classement de Arts et Métiers Sciences et Technologie

Actualités

Publication le 21/02/2024 | MAJ le 21/02/2024

TBS Education révèle son nouveau projet de campus à Quint-Fonsegrives, près de Toulouse, avec un focus sur l'expansion et l'amélioration des infrastructures pour les programmes Grande École et mastères spécialisés.

Publication le 21/02/2024 | MAJ le 21/02/2024

Dès la rentrée 2024, le Cesi étend son offre de formation en Bourgogne-Franche-Comté avec un bachelor dédié à l'intelligence artificielle dans le domaine de la santé.

Publication le 20/02/2024 | MAJ le 20/02/2024

Avec l'évolution des voies d'accès à ces cursus, découvrez les licences (LAS) et bachelors santé qui captivent le plus les candidats sur Parcoursup.

Les derniers Articles/Dossiers Utiles