Les Licences universitaires

L’université apparaît souvent comme la continuité naturelle du lycée et du Bac. Avant de faire votre choix, demandez-vous si le contenu, mais aussi l’organisation et le contexte universitaire vous correspondent

L’université après le Bac : la licence

La licence dure trois ans. Les licences universitaires sont devenues sélectives avec l’arrivée de Parcoursup et les facultés ont désormais la possibilité de sélectionner leurs étudiants selon leurs propres critères. Certaines formations aux places limitées comme l’Université Paris Dauphine et certaines bi-licences peuvent être encore plus difficiles d’accès. L’objectif de la licence universitaire est de vous donner un socle de connaissances théoriques dans un certain domaine de savoir. Exemples : le droit, les mathématiques, la psychologie. En règle générale, ce socle n’est pas suffisant pour trouver un emploi (exception faite des licences professionnelles) et constitue un tremplin vers les diplômes de master, réalisables en deux ans. Certains pourront également passer les concours pour intégrer de grandes écoles. Pour avoir un aperçu de toutes les licences disponibles, la source d’information la plus fiable reste le site Parcoursup .

Avant de faire votre choix

Afin d’anticiper au mieux, rendez-vous sur les sites Internet des universités, sur les salons et profitez des journées portes ouvertes (journée où les facultés ou établissements vous accueillent pour vous faire découvrir leurs locaux, leurs enseignants et enseignements), gardez bien à l’esprit les dates d’inscription et les formalités d’admission. L’enseignement supérieur traditionnel comporte un certain nombre d’écueils tels que le faible (ou absence complète de) suivi individuel, les cours magistraux, les grands amphithéâtres et les examens concentrés à un moment précis plutôt que répartis tout au long de l’année. Cherchez les réponses aux questions suivantes :  

- Quels sont les objectifs de la formation ? 

- Y a-t-il une sélection ? A quel moment du cursus ? 

- Quelles sont les UE imposées ? Quelles sont les UE « à la carte » ?

- Comment s’effectue le contrôle des connaissances ? 

- Le cursus est-il professionnalisé ? Y a-t-il une possibilité de le suivre en alternance ? 

- Quelle licence pour quel master ?

- Est-ce une licence pluridisciplinaire ou spécialisée ? 

Attention : On parle de « pluridisciplinarité » lorsque les cursus vous permettent d’étudier plusieurs matières à la fois. Cette multiplication des cours entraîne du travail supplémentaire, alors réfléchissez-bien avant de vous engager ! L’Université Paris Ouest Nanterre par exemple propose des licences en « Majeure/Mineure », avec une matière forte et une matière secondaire (exemple : LLCER et Lettres Modernes) et des licences « bidisciplinaires » avec deux matières fortes (exemple : Economie et Droit). 

 

45 mentions de licence

Votée durant l’année 2013, la loi sur l’enseignement supérieur et la recherche vise à simplifier la lisibilité des différents cursus proposés par les universités. Alors que l’on dénombrait plus de 300 dénominations de licence les années précédentes, ce sont 45 intitulés qui sont retenus aujourd’hui. Il s’agit de 45 « mentions » (droit, physique, philosophie…) à retrouver au sein de 4 grands domaines prédéterminés que sont :

Arts, lettres, langues : Arts ; Arts plastiques ; Arts du spectacle ; Sciences du langage ; Information et communication ; Langues étrangères appliquées ; Langues, littératures et civilisations étrangères et régionales ; Lettres ; Lettres, Langues ; Musicologie. 

Droit, économie, gestion : Administration économique et sociale ; Administration publique ; Droit ; Economie ; économie et gestion ; Gestion ; Science politique ; Sciences sanitaires et sociales. 

Sciences humaines et sociales : Géographie et aménagement ; Histoire ; Histoire de l’art et archéologie ; Humanités ; Philosophie ; Psychologie ; Sciences de l’éducation ; Sciences de l’homme, Anthropologie, Ethnologie ; Sciences sociales ; Sociologie ; Théologie. 

Sciences, technologies, santé : Chimie ; Electronique, Energie électrique, automatique ; Informatique ; Mathématiques ; Mathématiques et informatiques appliquées aux sciences humaines et sociales ; Mécanique ; Génie civil ; Physique ; Physique, Chimie ; Sciences de la terre ; Sciences de la vie ; Sciences de la vie et de la terre ; Sciences et techniques des activités physiques et sportives ; Sciences et technologies ; Sciences pour la santé ; Sciences pour l’ingénieur. 

Les écueils à éviter :

• S’orienter en Licence par manque d’idée : le taux d’échec en licence 1 est extrêmement élevé. Cela provient dans de nombreux cas d’erreurs d’orientation amenant à un manque d’implication. En effet, il est difficile de persévérer dans une voix que l’on n’a pas mûrement réfléchie. 

• Patir du manque d’encadrement : passer du lycée à la fac, c’est devenir plus indépendant et responsable. Personne ne viendra s’assurer que vous approfondissez les cours et que vous préparez les examens en amont au lieu d’attendre les mois de janvier et de juin (périodes d’examen traditionnelles en université). 

• Assimiler ses heures libres à des heures perdues : Le volume horaire en université est plus faible que dans les autres cursus. Cela ne signifie pas pour autant que la charge de travail est plus légère, bien au contraire… Le travail personnel (recherches, approfondissement des cours magistraux, lectures académiques…) fera la différence et sera la clé de votre réussite universitaire. Parfois, plusieurs dizaines d’heures seront nécessaires à la bonne préparation d’un TD…

Attention : La loi de 2013 n’a pas supprimé, la spécialisation au cœur de ces différents diplômes. Aussi, la troisième année de Licence sera, dans la plus grande majorité de cas, divisée en « parcours ». Le parcours représentera donc la spécialisation de votre mention.

 

 

Actualités

Publication le 20/06/2024 | MAJ le 20/06/2024

L'Université de Lorraine pilote le centre européen en intelligence artificielle dans le Grand Est avec un budget de 67 millions d'euros. Le projet Enact vise à renforcer la recherche et la formation en IA, couvrant des domaines comme les langues, la santé et l'ingénierie scientifique.

Publication le 20/06/2024 | MAJ le 20/06/2024

KEDGE Business School met en place des initiatives pour faciliter l'installation de ses étudiants sur ses campus en France. Découvrez les services d'aide au logement, les partenariats et les solutions d'hébergement pour répondre à la crise du logement étudiant.

Publication le 18/06/2024 | MAJ le 18/06/2024

ICN Business School a annoncé son adhésion à l'initiative New European Bauhaus (NEB), affirmant ainsi son engagement envers des pratiques durables et inclusives.