Les étudiants témoignent - DROIT

Manon, étudiante en Master 1 de droit privé à la faculté Jean Monnet, Université Paris-Sud.

Eduniversal : Quel est votre projet professionnel ?

Manon : J’ai passé un Bac ES. J’ai toujours voulu travailler dans le monde qui représente la Justice. J'aimerais devenir avocate spécialisée en droit de la santé. Ainsi, j'envisage de réaliser le master 2 de la faculté Jean Monnet "Droit de la responsabilité médicale et pharmaceutique" et de passer ensuite le CRFPA.
 

Eduniversal : Pouvez-vous décrire votre parcours jusqu’à votre Master ?

Manon : J’ai réalisé ma licence à la faculté François Rabelais de Tours. La licence est en quelque sorte progressive. Si la première année est très théorique, la troisième ne l'est pas si on arrive à en détecter les enjeux. L'année la plus difficile, en termes de travail, a été la deuxième année dans laquelle on nous demandait un raisonnement juridique. Même si c'était la plus difficile, on commençait enfin à faire du droit et c'était donc très intéressant. Ensuite en troisième année, on devait choisir entre droit privé et droit public. J'ai choisi de me spécialiser en droit privé puisque les matières relevant de cette branche correspondaient plus à mon projet professionnel.

 

Eduniversal : Quelles sont les spécificités de l’Université François Rabelais de Tours et quels stages avez-vous réalisé ?

Manon : Oui, il y a certaines spécificités, notamment au niveau des matières. Certaines sont étudiées dès la L3 alors qu’elles le sont en M1 dans la plupart des autres facultés, comme le droit des sûretés. Finalement, la spécificité de cette faculté tient aux différents M2. Elle en propose un large choix. Concernant les stages, j'ai eu l'occasion d'en réaliser deux pendant les vacances scolaires : un dans une association de médiation et d'accès au droit ; un dans un cabinet d'avocat parisien. C'était très enrichissant et enfin je confrontais mes connaissances juridiques avec le monde réel. Je trouve dommage que les stages soient facultatifs en licence et obligatoires uniquement en M2. Car ils peuvent tellement nous apporter dans notre vie professionnelle et même personnelle.

 

Hugo, en Master 1 de Droit des affaires et fiscalité à l’Université Paris Dauphine

Eduniversal : Comment avez-vous décidé de faire du droit et pourquoi avoir choisi l’Institut Catholique de Paris ?

Hugo : J’ai passé un Bac littéraire spécialité en littérature anglaise. J’ai décidé de faire du droit pour sa rigueur intellectuelle et ses nombreux débouchés. J’ai choisi l’Institut Catholique de Paris pour le cadre qu’offre cette institution. La licence pluridisciplinaire (Licence Sciences Sociale et Economiques, mention Droit-Sciences Politiques) m’a attiré par rapport à des licences de faculté publique de par la qualité des professeurs, la sélection réalisée à l’entrée (120 étudiants par promotion) et l’accessibilité des professeurs.


Eduniversal : Quelles sont les spécificités de vos premières années d'études ?

Hugo : Parmi les spécificités figurent une certaine autonomie des étudiants mais aussi un encadrement permettant une transition en douceur entre le monde du lycée et celui de l’université. Une très riche vie associative est aussi présente à l’ICP : associations de débat, junior entreprise, Model United Nations...). Je suis actuellement en Master 1 Droit – majeure Droit des affaires et fiscalité à l’Université Paris Dauphine. Pour ce Master 1, qui était sélectif (particularité de Dauphine), j’ai passé un entretien oral. Nous sommes une promotion de 40 étudiants environ. Indépendamment de mon Master 1, j'ai aussi été sélectionné pour incorporer la Préparation Militaire Supérieure Marine État-Major "d'Estienne d'Orves" afin de devenir officier de réserve de la Marine Nationale.


Eduniversal : Quels sont vos projets pour la suite ?

Hugo : J’envisage de réaliser un M2 en Droit des affaires et de passer l’examen du CRFPA afin de devenir avocat. Je souhaite par ailleurs réaliser un Juris Doctor aux Etats-Unis et y passer aussi l’examen d’avocat afin d’exercer à New-York.

Actualités

Publication le 13/05/2024 | MAJ le 13/05/2024

Angers Loire habitat s'engage dans la construction de trois nouvelles résidences destinées aux étudiants boursiers, un projet ambitieux de 47 millions d'euros visant à soulager les tensions sur le marché local.

Publication le 07/05/2024 | MAJ le 07/05/2024

Dès la rentrée 2024, Excelia Business School révolutionne son BBA International en proposant aux étudiants de débuter leur cursus par une année d'expatriation dans l'une des trois prestigieuses universités partenaires.

Publication le 07/05/2024 | MAJ le 07/05/2024

Découvrez le partenariat entre l'Edhec et Empower College, une alliance pour offrir des opportunités éducatives équitables aux jeunes de tous horizons.